Non seulement la création de catégories et de noms de fichiers descriptifs pour les documents de votre site Web vous aide à mieux organiser ce dernier, mais cela peut aussi permettre de créer des URL plus simples et plus "conviviales" pour les personnes souhaitant créer un lien vers votre contenu. Les URL à rallonge ou complexes contenant peu de mots reconnaissables peuvent effrayer les visiteurs.

Supposons par exemple que vous vendiez du matériel d’astronomie, tels que des télescopes. Vous avez du mal à vous positionner sur télescope (18 100 recherches mensuelles sans l’accent), mais vous vous dites qu’en rajoutant un blog sur l’astronomie à votre site, il sera plus facile d’apparaître en première page de Google. Votre but : proposer des articles complets sur des sujets variés concernant l’univers et son observation. Ainsi, les gens qui chercheront des informations et donc qui s’intéressent à l’astronomie trouveront votre site en cherchant des informations sur Google et, peut-être, en profiteront pour regarder vos produits.
L’anchortext, texte d’ancrage ou encore ancre en français, est un texte cliquable d’un lien hypertexte intégré dans une page Web. Lorsque l’on clique sur l’anchortext, on est dirigé vers son URL cible. Ce type de liens est souvent mis en avant visuellement. L’anchortext et l’URL cible sont indiqués séparément, le lecteur verra l’anchortext qui a été choisi sur une page Web mais pas  l’URL.
La balise Canonical15, qui doit être incluse entre les balises  et , permet de faire le tri entre plusieurs pages qui ont le même contenu et ne donner aux moteurs de recherche qu'une seule page à crawler. On va alors transférer la valeur des doublons à une seule page, la page canonique. La balise canonique peut aussi être utilisée d'un site A vers un site B.

La meilleure solution est bien sûr de travailler la qualité de votre contenu et sa pertinence pour vos clients mais aussi d’utiliser les outils techniques mis à votre disposition et souvent conseillés par Google … à commencer par les balises qui permettront de mettre en avant vos mots ou expressions clés et de structurer vos informations pour que les robots de Google comprennent mieux la relation entre votre contenu et la requête d’un internaute.
Toutefois, certains webmaster ne peuvent être catégorisés de manière aussi tranchée. Si la plupart se conforment effectivement aux règles « white hat » pour l'essentiel de leur travail, il est fréquent de voir certaines pratiques « black hat » être utilisées de manière complémentaire. Les « grey hat », situés entre le blanc et le noir, optimisent l'efficacité du référencement en usant de techniques proscrites avec modération. La difficulté de cette approche consiste à limiter suffisamment l'intensité d'utilisation des procédés « black hat » pour ne pas être désindexé par les moteurs de recherche, tout en en tirant un profit maximum. Contrairement au « black hat », le « grey hat » permet ainsi de minimiser la prise de risque tout en obtenant des performances SEO plus importantes.
Vous avez raison, cela figure déjà dans le point E. Eh bien, relisez le point E. Google adore le contenu. Un énorme contenu de qualité avec une foule de mots clé. A la fin de l'année vous devriez avoir environ 400 pages sur votre site. Cela va vous permettre de figurer dans les résultats pour une grande variété de recherches. De nombreux sites pointeront vers le vôtre en raison de son contenu. Votre site sera solide et consistant.
Mots clés et expressions : attribuez à chaque page de votre site un mot ou une expression spécifique ; n’essayez pas d’optimiser la page pour plusieurs mots clés ou expressions à la fois. Dressez une liste des mots clés et des expressions que vous souhaitez ensuite utiliser, puis ouvrez une session sur Internet et recherchez un outil en ligne de gestion des mots clés. Celui-ci vous permettra d’isoler les mots qui permettront de faire ressortir votre site via les moteurs de recherche.
L’optimisation stratégique consiste à identifier vos clients potentiels ainsi que leur comportement sur internet. Par la suite, il faut élaborer la stratégie pour capter l’attention de ces internautes. Cela se traduit généralement par l’ajustement du contenu existant, ainsi que la rédaction de nouveau contenu et de nouvelles pages qui seront intégrées au site web de l’entreprise. Ces pages web auront pour but de fournir de l’information pertinente aux internautes. Google et les autres moteurs de recherche favorisent les sites internet qui offrent du contenu pertinent à leurs utilisateurs. Il devient alors primordial de rédiger un contenu unique, de bonne qualité, spécifique et directement lié avec la stratégie de marketing.

Créez des backlinks de qualité. Un backlink est un lien qu’un autre site internet fait vers le vôtre. Cela marche en votre faveur si le site en question reçoit plus de visites que le vôtre. La meilleure façon de se forger des backlinks est de s’enregistrer dans des annuaires, en faisant de la publicité, en apparaissant dans la presse, mais vous pouvez aussi vous forger des liens en faisant de l’échange de liens, des promotions croisées ou en ajoutant un blog ami sur votre blog.
Heureusement, tous les utilisateurs n’emploient pas le mot-clef « radiateur » pour trouver de quoi se chauffer ! En réalité, il existe de très nombreuses requêtes, peu recherchées, mais qui cumulées, peuvent représenter un volume de recherche supérieur aux mots-clefs populaires. Ainsi, même en étant absent sur une requête tapée 10 000 fois par mois, si vous êtes correctement positionné sur 1000 requêtes tapées 10 fois par mois, vous compensez totalement ! L’autre avantage est que puisque ces requêtes représentent un faible volume de recherche, on y retrouvera moins de liens sponsorisés. De plus, puisque moins populaires, elles sont moins concurrentielles !

Faire appel à un référenceur est une décision importante qui peut vous permettre d'améliorer votre site et de gagner du temps. Assurez-vous d'étudier les avantages que vous pouvez en retirer, mais également les dommages qu'un référenceur irresponsable pourrait causer à votre site. De nombreux référenceurs et autres agences et consultants proposent des services utiles aux propriétaires de sites Web :


Cependant, nous savons qu’il n’y a pas 10,000 façons d’extraire l’information d’un site internet. Un site internet est composé de codes (HTML, Javascript, CSS etc.) et de contenu. Tout ce qui peut organiser et faciliter l’accès aux données de votre site internet est un avantage, car cela facilite la tâche des robots d’indexation des moteurs de recherche.


Cependant, nous savons qu’il n’y a pas 10,000 façons d’extraire l’information d’un site internet. Un site internet est composé de codes (HTML, Javascript, CSS etc.) et de contenu. Tout ce qui peut organiser et faciliter l’accès aux données de votre site internet est un avantage, car cela facilite la tâche des robots d’indexation des moteurs de recherche.

Les balises meta (meta tags en anglais) peuvent avoir plusieurs rôles : indiquer le titre de la page et fournir un résumé de son contenu, informer les robots sur certains détails du site, comme la langue utilisée, le type de document consulté, le codage de caractères utilisé, l'auteur de la page, etc4. Néanmoins, elles ne jouent pas de rôle pour l'amélioration du positionnement, en tout cas pas chez Google5. Elles peuvent également servir à rediriger automatiquement les navigateurs vers une autre page, à interdire la mise en cache ou l'indexation de la page par les moteurs. Le code meta (qui respecte le Hypertext Markup Language) est le suivant (il se situe entre les balise et au début de la page donc) :
×