Amit Singhal vient de vulgariser sur le blog officiel de Google les principales technologies utilisées par le leader de la recherche sur Internet. Pour résumer, il les a classées en 3 grandes catégories représentant les défis auxquels tout moteur de recherche est confronté : comprendre de quoi parlent les pages web, comprendre les requêtes tapées par les internautes, comprendre les intentions des internautes eux-mêmes.

…Google propose directement de nombreuses informations ! En-dessous du premier résultat se trouvent de nombreuses images qui poussent votre site vers le bas si vous n’êtes pas premier, et donc vous éloignent du regard de l’utilisateur. Mais le pire pour votre stratégie est le Knowledge Graph, qui propose immédiatement les principales informations concernant Proxima Centauri. Après avoir trouvé cela, l’utilisateur voudra-t-il encore en savoir plus ? Même en admettant que vous ayez réussi à dépasser Wikipédia (ce qui est extrêmement difficile), l’utilisateur n’aura même pas besoin de regarder les résultats naturels pour savoir ce qu’il veut, ce qui se traduira par beaucoup de moins trafic pour vous, alors que vous êtes numéro 1 ! Pour ces raisons, les stratégies éditoriales sur Google deviennent de plus en plus compliquées.

L'objectif est d'améliorer le positionnement d'une page web dans les pages de résultats de recherche.On considère que le positionnement d'un site est bon lorsqu'il est classé dans la première page des résultats de recherche, et dans l'une des dix premières réponses naturelles d'une recherche sur des mots-clés correspondant précisément à sa thématique1. Le SEO se concentre à générer des résultats organiques, contrairement au SEA (Search Engine Advertising) qui va chercher à améliorer le positionnement grâce à des moyens payants comme des liens sponsorisés ou des publicités payantes.
×