Le CPC consiste en quelque sorte à louer un espace publicitaire en faisant appel à un hébergeur, site Internet ou moteur de recherche. L’annonceur va demander à avoir un espace publicitaire sur le domaine de l’hébergeur. Pour rémunérer ce dernier, il doit le faire en fonction du nombre de fois où l’annonce est cliquée par un internaute. Ainsi, l’annonceur doit payer l’hébergeur à chaque clic sur le lien publicitaire.

On connaissait déjà les SiteLinks, ces liens apparaissant parfois sous le 1er résultat dans les pages de Google (SERP), quand le site a une forte notoriété pour la requête. Google affiche désormais une nouvelle sorte de SiteLinks, que l’on pourrait appeler Mini-SiteLinks ou Sitelinks miniatures. Il s’agit d’une simple ligne de 4 liens texte, affichés sous un résultat – mais plus forcément le 1er, parfois un autre.

L’optimisation pour les moteurs de recherche, qu’est-ce que c’est au juste ? Il suffit d’observer quelques sites e-commerce pour constater que de nombreux e-commerçants n’en comprennent ni les tenants ni les aboutissants. Voici quelque pistes pour voir plus clair parmi les différentes techniques constituant ce qu’on appel plus communément le «référencement»...
Google a lancé le 30/03/2011 une nouvelle fonctionnalité dans son moteur de recherche : la possibilité pour les utilisateurs d’indiquer les sites qu’ils aiment (ou plus précisément les pages). Il leur suffit pour cela de cliquer sur un bouton intitulé « +1 », situé à côté de chaque résultat de recherche (et de publicité AdWords). Ce bouton ressemble fortement au bouton Like de Facebook, mais est-ce vraiment la même chose ? Quel va être l’impact pour le référencement ? C’est sans doute bien l’avènement de la recherche sociale. Explications…
Le contenu est roi : veillez à ce que votre site contienne un texte bien rédigé et unique qui se concentre sur vos mots clés et expressions essentiels. Une mise à jour en continu du contenu permet également de préserver l’apparence toute neuve de l’empreinte numérique de votre site. Il s’agit là d’une exigence majeure pour une pertinence continue pour un moteur de recherche.
En moins de deux décennies, le digital a profondément changé le monde du commerce. À tel point que le webmarketing fait désormais partie intégrante du quotidien de toutes les entreprises, en B2B comme en B2C. Mais quelle est exactement la définition du marketing digital ? Quels sont ses objectifs et ses domaines d’application ? Le tour du sujet en 5 questions.

Chaque page de résultats de recherche Google (SERP) présente un ensemble d’éléments jugés pertinents par rapport à la requête formulée par l’internaute. Comprendre comment Google interprète et classe les contenus et données des sites web indexés pour fournir la meilleure réponse à une question / recherche est indispensable pour améliorer la visibilité de son site dans les SERPs.
Ne faites pas des choses trop compliquées. Gardez la structure, la navigation et la structure de l’URL simples pour que les moteurs de recherche puissent s’y retrouver. Souvenez-vous que les moteurs de recherche ne peuvent pas analyser la navigation dans le site si celle-ci se fait au moyen de Flash ou de JavaScript. Alors, essayez de rester proche des standards du HTML en ce qui concerne la navigation sur le site. En règle générale, les URL avec des paramètres dynamiques (des ? et des &) ne marchent pas bien pour le classement dans les résultats de moteurs de recherche.
Il est important de se rappeler que le contenu doit être utile au lecteur. La page, texte de présentation ou de l’article doivent leur fournir la valeur et la pertinence applicable. Rechercher l’optimisation des moteurs verbiage doit être quelque chose que la personne moyenne peut facilement se rapporter. Donc il n’y a pas besoin d’un langage formel.
Ils sont en train de commencer a etre limite… en ce moment c’est login+mdp + saisi de la carte bleu + 3D secure, Amazon fourni deja un systeme dangereux comme celui la, car n’importe qui qui possède les accès compte à Amazon, donc pour une majorité de compte leur date de naissance ou leur prenom…. ils ont accès à la carte bleu… si paypal fait pareil, je prognostique un sacré bazar dans les 5 années a venir.
PayPal a expliqué que pour faire fonctionner les boutons de paiement One Touch, il faudra préalablement cocher cette case dans les paramètres de son compte. Ensuite, les sites marchands permettront d’utiliser cette option durant 6 mois, qu’il faudra renouveler. A condition évidemment de ne pas changer de navigateur internet et de terminal, sinon il faudra renseigner ses informations, afin de pouvoir à nouveau payer sans fournir ses coordonnées bancaires systématiquement.
Pas si sûr quand on lit sur le billet en question juste en dessous : « There are some penalties that are related to the idea of having the same content as another site—for example, if you’re scraping content from other sites and republishing it, or if you republish content without adding any additional value. These tactics are clearly outlined (and discouraged) in our Webmaster Guidelines:
Utilisez vos mots-clés une fois dans le titre, une fois dans la balise « description », une fois dans l’en-tête, une fois dans l’URL de la page, une fois en gras, une fois en italique, une fois dans la balise « ALT » d’une photo et une fois dans les premières lignes de votre texte. Faites-les figurer une fois en phonétique. Les moteurs de recherche utilisent de plus en plus la correction automatique avant indexation et un nombre croissant d’internautes saisissent leurs requêtes en phonétique pure.
Le paiement simplifie exige en effet qu'en amont vous ayez enregistré toutes vos données, dont votre numéro de carte bancaire, une fois pour toutes, sur l'appli ou le site utilisés. “Les pirates ont réalisé que rafler et revendre ces données sur le Dark Net (le Web caché) représentaient un business très juteux”, précise Olivier Pantaleo. Durant les deux dernières années, Yahoo s'est ainsi fait voler plus de 500 millions de comptes clients, LinkedIn 167 millions, Sony 67 millions et Uber 57 millions.
Il existe aussi un aspect financier pur. Pour cela il faut considérer un autre concept qui sert à mesurer l’efficacité de votre campagne publicitaire. C’est le CTR ou taux de clic. Il s’exprime en pourcentage de clic par impression.  Si votre annonce est cliquée 10 fois pour mille impressions, le CTR est de 1%. Habituellement, le CTR varie entre 0,05  et  0,5% pour les bannières conventionnelles.

L'objectif est d'améliorer le positionnement d'une page web dans les pages de résultats de recherche.On considère que le positionnement d'un site est bon lorsqu'il est classé dans la première page des résultats de recherche, et dans l'une des dix premières réponses naturelles d'une recherche sur des mots-clés correspondant précisément à sa thématique1. Le SEO se concentre à générer des résultats organiques, contrairement au SEA (Search Engine Advertising) qui va chercher à améliorer le positionnement grâce à des moyens payants comme des liens sponsorisés ou des publicités payantes.
×