La notion de Money-Keyword est utilisée en anglais pour caractériser les termes clés qui présentent un fort volume de recherche et donc également une forte concurrence. Par exemple, « acheter chaussures » ou encore « smartphone pas cher ». Les boutiques en ligne veulent bien entendu pour la plupart être bien référencées avec ces mots-clés très recherchés. Si votre site apparaît tout en haut dans la liste des résultats de recherche, les clients potentiels vous trouveront bien plus facilement. Beaucoup de ces mots-clés les plus prisés traduisent déjà une intention d’achat. Dans le cas de la recherche « acheter des chaussures », l’internaute veut acheter des chaussures, mais il ne sait pas encore où. Pour ce qui est du référencement payant (SEA), ces mots-clés très demandés engendrent un coût par clic élevé (CPC). Dans le domaine de l’optimisation pour les moteurs de recherche, ces « Money-Keywords » sont à utiliser avec vigilance. En effet, ceux qui abusent de ces mots-clés peuvent se retrouver sanctionnés par Google.
Si vous possédez du contenu en ligne, si vous le gérez, le monétisez ou en faites la publicité via la Recherche Google, ce guide vous est destiné. Il s'adresse aussi à vous si vous êtes propriétaire d'une entreprise en pleine expansion, webmaster d'une dizaine de sites, spécialiste de l'optimisation du référencement dans une agence Web ou ninja de la SEO maison, passionné par les mécanismes de la Recherche. Si vous souhaitez avoir un aperçu complet des rudiments de la SEO et de nos bonnes pratiques en la matière, vous êtes au bon endroit. Ce guide ne contient pas de solution magique pour classer automatiquement votre site en premier dans Google, désolé ! Nous espérons cependant que les bonnes pratiques décrites ci-dessous permettront aux moteurs de recherche d'explorer, d'indexer et d'interpréter votre contenu plus facilement.
Jusqu'en 2016, les internautes pouvaient obtenir une approximation du classement de chaque page en consultant la zone PageRank de la barre d'outils Google, qui indiquait sa valeur sur une échelle de 0 à 10 (Échelle logarithmique). Jusqu'à cette date, il existait aussi de nombreux outils pour l'obtenir sans afficher la toolbar, même s'ils se basaient eux aussi sur la valeur renvoyée par la barre d'outils de Google. Depuis 20165, Google ne fournit plus aucune valeur de PageRank, il est donc impossible de le connaître désormais. Ainsi, certaines sociétés privées telles que Moz et Majestic SEO tentent de s'en approcher par le biais de leurs indicateurs (citation flow, trust flow, Domain authority, page authority) afin d'avoir une idée du PageRank Réel et permettent aux webmaster de comparer les différents sites[réf. souhaitée].
Dans ce contexte, l'IA apporte un supplément d'intelligence, d'âme et de personnalisation. Sa puissance de calcul, d'analyse et d'apprentissage nous rapproche du besoin de chaque client. Il est en mesure de vraiment personnaliser les pages et les offres, en tenant compte de qui est le client, de son besoin identifié ou anticipé, du « device » utilisé. Mieux, avec l'IA, le marketer peut imaginer un « story telling » personnalisé, capable de créer de l'émotion et donc une proximité entre la marque et son client.
Il est plus que nécessaire d’implémenter les microformats qui sont repris dans les Rich Snippets. Articles ou Page cela ne fait pas de différence. S’ils sont implémentés et qu’ils n’apparaissent pas c’est que cette affichage dépend à 100% du moteur de recherche (aléatoire). Sachez pourtant que certains éléments comme les rating sont rarement pris dans la page d’accueil, en revanche les sitelinks le sont mais que cela dépend fortement de la requête d’origine.
Il est aussi possible de catégoriser le marketing web en fonction des deux types, payant et non payant. Nous vous proposons de vous assister afin d’optimiser l’utilisation de votre budget, il est toujours préférable de tirer le maximum du marketing digital non payant avant de commencer a dépenser pour des campagnes payantes, et les deux fonctionnent de manière complémentaire.
L'optimisation technique regroupe les leviers internes, et concerne les modifications directement sur le site web. Ce sont généralement les premières optimisations faites dans une optique SEO, car il s'agit de modifications directes. L'optimisation technique facilite beaucoup l'indexation du site web par les moteurs de recherche, car cela simplifie la tâche aux robots et leur envoie des informations claires qui permet une indexation optimale. L'optimisation technique se concentre autant sur le fond (le contenu) que la forme.
×