Le Master en marketing numérique est un programme novateur, solide sur le plan académique, axé sur la pratique et axé sur le marketing numérique, qui reflète les défis actuels du marché. L'objectif principal du MDM est d'aider et de soutenir les étudiants dans la transition vers la gestion stratégique, en particulier dans le domaine du marketing digital. En complétant le MDM, les participants acquerront les compétences et connaissances clés pour évaluer, gérer et mettre en œuvre des stratégies de marketing numérique tout en renforçant leur capacité à faire face et à résoudre des défis complexes dans un environnement marketing de plus en plus mondialisé / numérisé. [+]

Mercator 2013 a pris de l’embonpoint… mais a aussi rajeuni, accordant une place plus grande encore aux techniques du « marketing numérique » (du e-marketing en somme), avec de bons développements sur le marketing des réseaux sociaux (ch. 11) où l’on retrouve la pertinence des exemples, la clarté des développements et des analyses de stratégies d’entreprises qui ont « fait » cet ouvrage. Le marketeur attentif et perfide notera la confusion entre médias sociaux et réseaux sociaux (625, 632).
Choisissez un bon nom de domaine. Vous augmenterez votre trafic en mettant des mots clés dans le nom de domaine de votre site. Vous augmenterez localement votre positionnement en utilisant un domaine de premier niveau pour votre pays (aussi appelé TLD), mais cela sera à votre désavantage au niveau international si vous ne faites pas attention. Évitez de vous servir de techniques démodées pour créer un nom de domaine, par exemple en remplaçant les mots par des nombres. Un sous-domaine (comme something.tumblr.com) ne sera pas non plus à votre avantage.
L'optimisation pour les moteurs de recherche est un domaine difficile à quantifier en termes de résultats, puisque les algorithmes changent sans cesse. De nombreux spécialistes SEO tentent d’examiner le fonctionnement des moteurs de recherches en faisant appel à des techniques d’ingénierie inverse. Ces experts ont identifié de 50 à 100 facteurs de pertinence (sur un total de plus 300 selon les estimations de la communauté SEO) et tentent des corrélations entre ces facteurs et le positionnement dans les pages de résultat. Néanmoins, ces corrélations ne prouvent pas toujours une réelle causalité, et le nombre de facteurs, leurs pondérations, interactions et évolutions rendent ces calculs trop complexes pour permettre une compréhension exacte du fonctionnement algorithmique. Un certain nombre de leviers permettent tout de même de faire une différence dans le référencement :
×